A NE PAS MANQUER

Recommandations

Les principales recommandations suivantes ont été faites :

Offre des soins et services de PTME et de PECEA

  • Accompagner les formations sanitaires y compris privées de tous les échelons dans l’intégration de la PTME et de la PECEA dans les services de SMNI et l’utilisation des services pour la CPON;
  • Elaborer une définition harmonisée du paquet minimum de soins post natal
  • Mettre en place des stratégies pour suivre le couple mère-enfant jusqu’à la fin de la période d’exposition de l’enfant (Expérience de la mise en œuvre de la CPON dans le district de Santchou)
  • Intégrer le diagnostic précoce du VIH dans le Programme de PTME ;
  • Améliorer les connaissances des femmes et des prestataires sur l’utilisation des services de SMNI et de PTME ;
  • Actualiser les populations des districts de santé pour faciliter l’évaluation des activités;
  • Proposer le dépistage conseil du VIH à toutes les portes d’entrée des formations sanitaires ;
  • Décentraliser la délivrance des ARV pour les femmes enceintes/allaitantes, les enfants et les adolescents à tous les niveaux de la pyramide sanitaire (Expérience de Colibri à Bafoussam) ;
  • Renforcer les activités d’éducation thérapeutiques pour les enfants et adolescents pour favoriser le processus d’annonce et une meilleure acceptabilité de la maladie et la rétention au traitement des ARV
  • Renforcer la collaboration, le suivi et la coordination entre le MINSANTE et les Ministères partenaires (MINEDUB, MIINESEC, MINESUP, MINJEC, MINPROFF) en vue de promouvoir la prévention du VIH en milieu scolaire;
  • Faire une intégration complète du suivi et des soins du couple mère-enfants

Renforcement des capacités des prestataires

  • Assurer la délégation des tâches pour permettre la décentralisation des soins en matière de PTME et de PECEA vers les centres médicaux d’Arrondissement, les centres de santé intégrés, et la communauté
  • Renforcer les compétences de tous les prestataires de santé sur site pour que chaque prestataire soit capable de proposer systématiquement le conseil dépistage du VIH à toutes les portes d’entrées des formations sanitaires et de prescrire le traitement antirétroviral
  • Développer le mentorat et le tutorat pour accélérer la décentralisation rapide de la PTME et de PECEA
  • Mettre en œuvre de façon régulière les supervisions en cascade pour assurer la formation continue du personnel;
  • Renforcer l’enseignement de la PTME et de la PECEA dans les écoles de formation en santé;
  • Professionnaliser et humaniser les pratiques autour du VIH
  • Assurer l’accompagnement des familles dans l’annonce du résultat
  • Avoir une approche plus globale de la réponse contre le VIH au niveau district et mettre le patient au centre des priorités

Renforcement du rôle de la communauté dans la mise en œuvre de la PTME et de la PECEA

  • Mettre en place des mécanismes de coordination, d’échanges d’informations et de mutualisation des interventions, notamment communautaires ;
  • Intégrer les Organisations à base communautaire dans les activités de dépistage, de suivi des personnes vivant avec le VIH et de délivrance des traitements antirétroviraux et de soutien psychosocial
  • Renforcer les capacités et le partenariat avec les organisations à base communautaire
  • Utiliser la communauté comme meilleur accompagnateur psychosocial du couple mère et enfant ;
  • Mettre en œuvre avec les organisations à base communautaires des stratégies d’amélioration de l’observance au traitement antirétroviral et de recherche des perdus de vue telles que les expériences de SMS for Life, les groupes de suivi et de soutien communautaire à Bamenda, la notification des partenaires à Douala
  • Développer les partenariats avec les associations à base communautaire dans l’offre de soins de PTME et de PECEA
  • Mettre en œuvre l’approche de dépistage et de traitement centrée sur la famille –partenaires et enfants (expériences de l’Hôpital de district de la Mifi, de Foumban, de CBCHB dans le Nord-Ouest et le Sud-Ouest, de NOLFOWOP dans le Nord), cas index.

Gestion des intrants

  • Assurer une disponibilité permanente des intrants de PTME et de PECEA à tous les niveaux de la pyramide sanitaire
  • Décentraliser la gestion (commande, stockage et distribution) des intrants de PTME et de PECEA au niveau des districts de santé ;
  • Mettre en place des mécanismes de prévention des ruptures de stocks ;
  • Faire un plaidoyer en vue de la gratuité des examens biologiques de suivi chez les femmes enceintes/allaitantes et les enfants jusqu’à l’âge de 19 ans pendant la phase d’accélération ;
  • Faire la quantification des intrants et autres médicaments à tous les niveaux de la pyramide sanitaire ;
  • Uniformiser et diffuser les protocoles de prise en charge pédiatriques auprès des prestataires de soins ;
  • Rendre disponible les « point of care » dans tous les districts de santé ;
  • Rendre disponible les équipements permettant de faire la charge virale dans toutes les régions ;
  • Rendre disponible de façon permanente les ARV tant pour la PTME que la PECEA à tous les échelons y compris les centres de santé et les organisations à base communautaire ;
  • Organiser les consultations de transition et respecter les plages horaires et coupler les personnels au service des adolescents, en vue de faciliter le transfert des adolescents au service des adultes ;

Gestion des données

  • Assurer un contrôle qualité et une cohérence des données à tous les niveaux ;
  • Assurer un contrôle qualité et une cohérence des données à tous les niveaux ;
  • Uniformiser et rendre disponible les outils de collecte et de rapportage des données de PTME et de PECEA à tous les niveaux (Expérience de ICAP).

Financement des interventions

  • Renforcer la mobilisation des ressources nationales et internationales
  • Renforcer la coordination des interventions notamment en ce qui concerne la source et la destination des financements ;
  • Renforcer la coordination des financements alloués à la santé.